J’ai agrippé des mots après avoir attrapé une rime

Je me suis laissé aller, j’adorais la sensation vertigineuse

J’arrachais des strophaires, bien qu’elles étaient infirmes

cultiver-champignons-jardin

Il faut bien un début, savoir fermer les trous qu’on creuse.

Publicités

Publié par Dustylo

Passionné d'écriture et d'informatique. Calme et très souvent rêveur, source d’ailleurs de mon inspiration la plupart du temps.

2 commentaires

  1. Très belle poésie!

    Quand on attrape une rime, on ne veut plus en guérir.

    Amitiés

    Aimé par 1 personne

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s