Calibre 0

Mon âme se balade sans arme,

Pieds nus un cœur handicapé.

Mon désespoir se met à chanter,

En « featuring » avec mes larmes.

Cette attirance me repousse,

Cette envie pesante, j’étouffe.

Est-ce l’amour qui me pousse?

Moi posé au bord du gouffre?

Bientôt en flot sur la rafale,

Planant sur les ailes de l’adrénaline.

Oh que je la voyais si mesquine.

Quand est-ce que je parle?

J’attends désormais une réponse,

De cette question non posée;

J’attends le signal de ma destinée,

Quand est ce que je fonce?

Mon âme se balade sans arme, seul

J’ai dû ramasser des balles blanches

Me rassurer de ces nuits blanches

Je prends mon courage pour deux cœurs.

Publicités

7 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s